En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Historique : Bienvenue

Par Jean-Francois Vadaine, publié le mercredi 13 août 2014 14:17 - Mis à jour le vendredi 28 août 2015 12:22

Par son histoire et son identité, le lycée Aristide Briand porte les valeurs républicaines, fondatrices de l'école publique.

Liberté Egalité Fraternité Laicité

"Les hommes naissent libres et égaux en droits"

DDHC article 1

"Je vote pour l'égalité des droits des hommes et des femmes."

"Pour faire la paix, il faut être deux: soi-même et le voisin"

"Le rôle de l'Etat dans une démocratie n'est pas de prendre parti pour des citoyens contre d'autres."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1. Les origines

♦ Le collège des garçons

1862 : le premier collège est fondé à Saint- Nazaire. C'est un établissement "libre" subventionné par le Conseil Municipal.
1875 : création d'un collège communal, qui fonctionne provisoirement dans une ancienne caserne des préposés des douanes, rue de Pornichet, dans l'attente de nouveaux locaux.
1877 : inauguration, rue Villès Martin, des locaux du collège communal, qui ouvre ses portes aux élèves, le 1er octobre cette année- là.
1886 : réussite du premier bachelier formé par le collège.
1888 : création d'une classe de philosophie.
1920 : le Conseil Municipal donne au collège de garçons, le nom d'Aristide Briand.

♦ Le collège des filles

1904 : création d'un cours secondaire de jeunes filles

1907 : la Municipalité décide d'établir un collège de jeunes filles.
1911 : le collège s'installe dans les locaux du collège de garçons, qui a été transféré rue Haute de la Paix.
1920 : le Conseil Municipal donne au collège de jeunes filles, le nom de Manon Rolland.
Avec l'Ecole Pratique de Commerce et d'Industrie ouverte en 1904, et les deux collèges, Saint- Nazaire dispose donc au lendemain de la première guerre mondiale, des trois établissements d'enseignement, dont nos établissements actuels sont les héritiers.

2. Les années difficiles

♦ Pendant la guerre :
Dès 1940, les locaux sont occupés par les Allemands. Les cours sont donnés dans divers locaux de la ville bientôt soumise aux bombardements qui devaient la détruire.
Les autorités académiques décident pour le 12 novembre la fermeture des établissements scolaires de Saint- Nazaire.
La majorité des enfants est placée en dehors de la ville, et sont scolarisés sur le lieu de refuge.
Le 28 février 1943, l'Ecole Pratique fut anéantie. Elle se réorganisera à Nantes puis à Guéméné-Penfao.

♦ Au lendemain de la guerre :
En attendant la construction d'un ensemble scolaire moderne, les collèges sont réinstallés dans les locaux provisoires et dispersés, d'abord à Pornichet pour les garçons et à La Baule les Pins pour les filles, en attendant de réintégrer progressivement Saint- Nazaire ( 1947-1949 ) mais toujours dans des conditions précaires.


 

3. Création et développement de la "Cité Scolaire"

La "Cité Scolaire" s'ouvre le 1er septembre 1959, en bordure du boulevard de Coubertin. Progressivement s'y installent:

  • le lycée classique et moderne Aristide Briand
  • le lycée technique Jean Brossaud
  • le collège d'enseignement technique masculin

En 1969, une importante modification de structure intervient, qui supprime le lycée Jean Brossaud par la transformation du lycée d'Etat Aristide Briand en lycée classique, moderne et technique, auquel sont annexés les deux CET.

En 1971, le premier cycle du lycée est transformé en CES annexé.
Ainsi ont été progressivement mises en place les structures actuelles, qui rassemblent dans un même complexe les divers types d'enseignement long et court.

En 2000, la Cité Scolaire est composée:
- d'un collège : Jean de Neyman - du lycée professionnel : François Blancho - du lycée professionnel : Jean Brossaud - du lycée : Aristide Briand

A la rentrée 2014, ouverture d'une nouvelle résidence d'hebergement, boulevard Pierre de Coubertin

Pièces jointes
Aucune pièce jointe